Album photo en ligne

screens-Piwigo

screens-Piwigo (Photo credit: Wikipedia)

J’utilisais depuis plusieurs années les services de Picasa afin de partager mes photos et avoir une sauvegarde de secours en cas de crash des mon PC principal. L’espace de stockage n’était pas cher à l’époque et ne coûtait que 5€/an pour 20 Go. Cependant Google a décidé d’augmenter ses tarifs pour passer à 30€ l’année ! De plus la récente annonce d’instagram concernant la propriété des photos des utilisateurs me pousse à devenir réticent vis-à-vis des services en lignes…. Je décidai donc de trouver une solution de partage en ligne auto-hébergée.

Le cahier des charges se résume à:

  • accès par le web
  • groupes d’habilitations
  • notifications par mails des nouvelles photos
  • accèes par url secrète sans authentification

Après avoir testé Gallery 1 et 2, j’ai finalement installé Piwigo 2.4.6. Ce dernier est beaucoup plus simple à mettre en oeuvre et dispose d’un mécanisme de notification par mail intégré.

La gestion des droits des utilisateurs dans Piwigo permet de prendre en compte les cercles de relation: famille et ami auquels s’ajoutent bien sur les cercles admin (tout pouvoir) et tout le monde. Les utilisateurs de piwigo appartiennent à un de ces cercles et les photos aussi. Si cela ne suffit pas comme par exemple si au sein d’un cercle on veut distinguer des groupes ou que l’on veuille avoir un groupe d’utilisateurs complètement transverse (ex: collègues), Piwigo offre la notion de groupe. Malheureusement cell-ci n’est active qu’en rendant l’albums privé rendant caduque la notion de cercle. Il faut donc jongler un peu.

Le système de notification est manuel. Il faut aller dans l’interface d’administration pour déclencher l’envoi des mails. C’est un régression par rappot à la notification automatique de picasaweb mais ce n’est pas rébarbatif.

Le contrôle d’accés se fait par authentification dans Piwigo, ainsi les url secrètes n’existent pas. Si on veut partager des photos avec quelqu’un soit c’est avec toute le monde (photo publique) soit c’est en authentifiant cet utilisateur. Il faut donc créer des comptes à tous ces contacts.

L’absence de notification automatique et l’obligation de créer un compte pour ceux avec qui on veut partager sont le prix à payer pour l’indépendence, la liberté et le contrôle de ses photos.

Cet article, publié dans Application, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s