Retour d’expérience sur WebDev 16

WedDev se présente comme un RAD professionnel permettant de développer 10 fois plus vite. Le marketing est très aguicheur mais que se cache-t-il vraiment derrière ? Une première réponse est apportée par ce billet que nous allons complété avec des exemples précis qui aideront le lecteur dans son choix (ou sûrement son non choix).

  • plantage de l’éditeur
  • droit avec le groupware ne marche pas sur tous les champs
  • la fonction de création automatique des tables ne marche pas toujours
  • mémoire insuffisante pour compiler un petit projet
  • plantage du centre de contrôle HyperFileSQL
  • HyperFileSQL est privateur de liberté

Plantage de l’IDE

Le problème se rencontre dès le début de l’utilisation du manuel d’auto-formation. L’éditeur propose la complétion et l’aide à la saisie des paramètre de procédures. Lors de la saisie dans l’éditeur de la procédure milieu, une saisie des paramètres provoque un crash de l’IDE. Nous avons reporté ce bug reproductible sur plusieurs machines auprès du support de PCSoft.

D’autre cas de plantage sont survenus au fil de l’utilisation dans d’autres parties de l’AGL, provoquant un crash de WebDev.

Limitation du groupeware

Alors que le manuel et la documentation en ligne indiquent que les champs des pages peuvent être limités à certains groupes d’utilisateurs du groupeware,  malheureusement après de nombreux essais, nous nous apercevons que cela ne fonctionne pas sur tous les champs mais seulement sur le menu, les boutons et les images ! Le support, réactif, nous à alors indiqué que l’aide en ligne allait être mise à jour. Cela illustre l’adage it is not a bug it is a feature

Un contournement est toutefois possible. Il suffit de modifier pour chaque page les propriétés des champs ou groupe de champs en fonction du groupe de l’utilisateur connecté.

Fonctionnement capricieux de la création automatique

Quand on utilise HyperFileSQL, on est étonné de ne pas trouver comment générer le script de création de la base. En effet de nombreux dialectes de SQL sont supportés mais pas celui de HyperFileSQL. Notons que l’utilisation du SQL standard ANSI 92 n’a pas fonctionné dans mon cas à cause d’une rubrique (colonne) de type BIT…

En fait il ne faut pas chercher à générer de script de création de table pour HyperfileSQL. Dans les propriétés du projet l’option de génération des fichiers (tables) au premier accès est activé par défaut. Donc lors du déroulement du programme (navigation sur le site web) les fichiers sont créés au besoin. Cette fonctionnalité ne marche pas toujours. D’un coup plus aucune table n’était créée.

La solution consiste à générer manuellement par WLangage le schéma de la base en début d’application.

Gourmandise mémoire

WebDev est occupe 2 Go sur le disque et l’IDE est un gros consommateur de mémoire vivre. Ainsi sur un poste disposant de 4 Go de ram, la compilation d’un projet de 10 tables et 40 écrans a échoué sur le message mémoire insuffisante.

Contraintes de HyperFileSQL

La base de données propriétaires de WebDev est présentée comme gratuite et installable partout. De plus un accès ODBC est disponible pour les applications tierces i.e. non WebDev. Cette offre est séduisante mais que vaut-elle réellement ?

Si la base est gratuite elle n’est pas au sens de la FSF un application libre. L’éditeur ne propose pas de façon libre l’accès au pilote ODBC. Ce dernier est installable si on installe l’AGL ou déploie une application WinDev mais il n’est pas téléchargeable séparément sans passer par l’achat d’une licence webdev. Finalement la base HyperfileSQL doit n’être vue que comme un moyen de persistance maison redistribuable sans royalties dans les applications développées par l’AGL. De plus l’accès ODBC est uniquement en lecture pour les applications non windev selon le support technique. Ainsi ne comptez pas brancher un ETL sur une base HyperfileSQL en écriture par exemple….

Cet article, publié dans Application, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.