Erreur de conception ou fonctionnalité non documentée ?

Les erreurs de conceptions montre nos faiblesse. Les erreurs de conceptions sont celles qui entrainent des dysfonctionnements qui malgré tous les efforts possibles les corriger il faudra se résoudre à uniquement pallier à leur conséquences. En informatique les erreurs de conception sont courantes et ont souvent une raison qui les justifie mais dans tous les cas ces erreurs sont inacceptables pour l’utilisateur. L’informaticien est prétentieux et se moque souvent de l’utilisateur comme si l’informatique était affaire d’informaticien. C’est sans savoir que si « la guerre est une chose si sérieuse qu’il ne faut pas la laisser aux militaires », l’informatique a tellement  d’implication qu’elle ne doit pas être dirigée par les informaticiens. J’entends par là que l’informatique ne doit pas être vue comme une fin en soi mais comme un moyen.

En cas d’erreur de conception, on entend souvent l’informaticien parler de fonctionnalité non documentée comme si le fonctionnement non prévue engendrait un nouveau cas d’utilisation. C’est sans doute une démarche naturelle pour l’esprit de l’informaticien développeur qui avec des briques de base construit une infinité de programmes, de fonctionnalités non prévues. Mais en réalité, cette justification est irrecevable par l’utilisateur.

Pour s’en convaincre ou pour convaincre l’informaticien incrédule laissons nous conter une histoire. Il était une fois un monsieur qui avait l’habitude de mettre son jeton de chariot dans le vide-poche de la porte de sa voiture. Un jour le monsieur changea de voiture et continuait de mettre son jeton dans le vide poche de la porte de sa nouvelle voiture. Cette voiture souffrant peut-être d’un défaut de finition, avait un interstice entre le plastique du vide-poche et la porte. Si bien que le jeton alla se loger dans l’espace et tomba dans la porte. Le monsieur voulait en avoir le coeur nette regarda de plus prêt le vide-poche et constata que le relief du plastique avait exactement la taille d’une pièce de 1 euro. Il voulu vérifier si le jeton était bien tombé par la en mettant volontairement une pièce. La pièce glissa dans la fente et fit un joli bling en tombant au font de la portière. « Voilà une fonctionnalité cachée du vide poche de la Grande Punto : tirelire ! » se dit-il.

Cet article, publié dans Gestion de projet, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.